Nov
2

Avec le dernier bulletin du Vevey Natation a paru ma petite présentation pour les membres du club. J’avais promis de faire un petit mots par rapport à mon engagement au Vevey Natation. J’ai donc décidé de partager l’article du bulletin avec vous tous.

– Tu as entendu les dernières nouvelles du club? Chris Morgan a accepté le poste d’entraîneur assistant de l’équipe féminine à l’université de Stanford, aux Etats-Unis, et le Vevey-Natation va avoir un nouveau entraîneur. Apparemment, c’est le frère d’un nageur élite qui revient en Suisse depuis les Etats-Unis. Dans le dernier bulletin, j’ai lu qu’il n’avait pas le statut d’un entraîneur hautement qualifié et pas beaucoup d’expérience non plus. Dernièrement, quand je suis allé chercher mon fils à la piscine de Vevey, je l’ai vu au bord du bassin depuis derrière les vitres, quand il observait le groupe de Maël. Et je l’ai revu plus tard dehors de la piscine, quand les élites faisaient la condition physique. Mais tu peux aussi aller voir la photo du groupe Elite/Espoirs pour cette saison sur le site internet sous l’onglet Natation.

– Oui, on ne nous a pas donné beaucoup d’informations! Alors j’ai fait une petite recherche sur Google. Suivant la requête qu’on fait, on retrouve entre 6’600’00 et 13’500’000 résultats en moins d’une demi-seconde. J’ai lu dans le bulletin qu’il est un ancien nageur et qu’il a fait des études en Informatique de Gestion, voilà de bons mots-clés pour ma recherche. En plus, ma fille qui n’age dans son groupe m’a dit que cela se passait plutôt bien.

– Je suis curieux! Alors, raconte, tu as trouvé quoi de précis avec ta recherche Google?

– Eh bien c’est vrai, le président n’a pas raconté de blagues. Il a été, entre autres, nageur du Red-Fish et au Genève Natation à l’époque où Chris était l’entraîneur de ces deux clubs. Mais d’après ce que j’ai trouvé, il a aussi dû passer du temps aux Etats-Unis en tant que nageur pendant ce temps là. Tu sais, dans ce fameux Race Club, comme c’était marqué dans le bulletin. Avant les JO de Pékin, il y avait un grand groupe international qui s’est préparé justement pour les JO autour de l’entraîneur américain Mike Bottom. Ses nageurs on gagné 9 des 18 médailles aux JO entre 1996 et 2004. Et à Pékin, Milorad Cavic qui a presque battu Michael Phelps au 100m papillon s’était entraîné avec ce groupe en Floride.

– Mais il n’a quand même pas fait que nager là-bas? Si je me rappelle bien, dans le bulletin, on disait qu’il était entraîneur en Floride.

– Oui, oui… Alors, après les JO de Pékin, il me semble que l’équipe s’est dissoute et ce fameux Race Club a commencé à organiser des camps de natation ouverts à tout le monde. Ça doit être à ce moment-là qu’il a commencé à entrainer les nageurs qui venaient pour des camps ou pour s’entraîner pendant une période donnée. J’ai également découvert qu’il a été entraîneur pour le club local, le Florida Keys Swim Club, et une équipe Masters, les Fighting Manatee Swim Club. Et il a même été l’entraîneur de la High School pendant les derniers deux années. Donc, je pense qu’il a quand même vu un peu ce qu ça veut dire d’être entraîneur.

– Oufff… c’est bon alors. J’avais quelques soucis quand j’ai lu le bulletin.

Voilà, nos deux parents virtuels ont fait un petit tour de ma personne. Ce n’est évidemment pas complet, mais je vous invite à aller faire votre propre recherche Google si cela vous intéresse. Mais finalement, le passé, ce n’est pas très intéressant ni important. C’est le présent et le futur qui comptent… et dans ce maintenant et ce futur, il y a le Vevey Natation!

C’est vrai, je suis jeune et je n’ai pas beaucoup d’expérience. Mais la plus grande passion dans ma vie a été et est toujours la natation. Et je sais que c’est une chance extraordinaire de pouvoir gagner ma vie en tant qu’entraîneur de natation. Je ne vous cache pas que la mer, la chaleur et mes amis de la Floride me manquent. Je ne vous cache pas non plus que c’était très dur de prendre la décision de les quitter. Et si vous m’aviez demandé, 3 ou 6 mois auparavant, où je me retrouverais en septembre, Vevey aurait probablement était la dernière réponse à laquelle j’aurais pensé. J’étais dans une situation exceptionnelle pour un entraîneur. J’avais la chance de travailler avec des athlètes de tous niveaux et âges, du jeune nageur de l’école de natation aux nageurs adolescents du club, ou des écoliers aux Masters. Et même des nageurs internationaux et de niveau mondial du monde entier, que pas longtemps auparavant je me contentais de regarder à la télévision.

Mais, comme on me l’a dit déjà à plusieurs reprises, j’occupe aujourd’hui le meilleur bureau d’entraîneur de Suisse. Et je tiens à vous assurer que je ne regrette pas une seconde d’avoir accepté ce poste d’entraîneur à Vevey!

Eh oui, peut-être que plusieurs choses on un rôle. Le fait que Chris était devenu un très bon ami et n’était pas resté un simple entraîneur de mon passé de nageur, et qu’il soit l’entraîneur auquel je succède. Le fait que mon frère nage dans le club, dans le groupe même dont je suis maintenant responsable. Je suis même d’accord que cela peut donner l’impression que j’ai eu ce poste par piston…!

Mais non, je vous assure que j’ai bel et bien envoyé mon offre de service, même si c’était dernière minute, après pas seulement un jour de réflexion et comme tous les autres. J’ai fait mon interview, par Skype, mais comme tous ceux qui ont pu éveillé l’intérêt du comité. J’ai même demande et rappelé plusieurs fois à Chris et mon frère de s’abstenir de tout commentaire et de toute intervention dans mon cas. Je voulais que ce soit aux nageuses et nageurs des groupes principalement concernés que revienne le vote final sur cette décision, si la décision du comité devait être en ma faveur.

En fait, la raison principale de ma décision de me porter candidat était la tradition et l’histoire du Vevey Natation. Le club a eu des athlètes qui sont allés au plus haut niveau et, plus important, il a l’envie et l’objectif de continuer dans ce sens. Je partage cet objectif et c’est un honneur d’avoir la chance de contribuer et d’écrire ainsi l’histoire du club.

Il est important de dire que je ne vais pas y arriver tout seul! Maël aura un rôle clef sur ce chemin. Ensemble, en équipe, on aura deux fois plus de chance d’y arriver. Mais ce sont aussi tous les autres moniteurs qui encadrent des groupes, les nageurs eux-mêmes, le comité et enfin vous tous, membres du Vevey Natation. La barre est fixées très haut, mais tous ensemble on a une chance d’y arriver!

J’espère tous vous retrouvez soit au bord du bassin, à une compétition ou lors d’un autre événement du Vevey Natation. Sachez que la porte de mon bureau est toujours ouverte et que vous pouvez toujours prendre contact avec moi si vous avez une question.

Vive la natation! Vive le Vevey Natation!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *