Sep
21

Organisée à trois semaines des Jeux Olympiques de Londres (27 juillet-12 août), la sixième édition de l’Open EDF de natation a livré son verdict et ses enseignements pour les nageurs de niveau mondial et a permis aux nageurs du Vevey-Natation de participer à une compétition de très haut niveau à la fin de leur saison.

Nous avons aussi eu le plaisir d’accueillir Erik Van Dooren, nageur du Genève Natation, dans notre groupe pendant ces quelques jours à Paris.

Notre équipe de 11 personnes s’est rendue sur place déjà le mercredi avant le début de la compétition pour pleinement profiter de cette expérience – se mêler aux meilleurs à “l’entraînement” les jours précédant la compétition et s’apercevoir que ce n’est pas uniquement la préparation faite dans l’eau qui compte quand on arrive à la grande échéance à la fin d’une préparation.

Etre au top au jour J est déjà assez compliqué pour un athlète. Réaliser une bonne performance le matin est encore une autre histoire (on a eu passablement de problème avec ça au VN cette saison). Avoir “la pression” d’une manifestation comme la compétition à Paris en plus et l’accès aux finales n’est pas donné, même avec de très bons résultats.

Cette fois-ci, nous étions prêts pour le rendez-vous et les résultats on suivi. Jonathan Massacand s’est qualifié pour la finale sur 50 et 100 dos et a même remporté la médaille de bronze au 50 dos. Alan Geiser a pu se qualifier pour la finale du 200 4-nages et a enfin battu ses MPPs qu’il croyait être en mesure de nager déjà en mois de mars aux Championnats suisses en grand bassin. Et Killian Cosendey aussi a enfin amélioré ses MPPs qui dataient de 3 ans.

Nous avons fait un bon choix. La compétition à Paris a permis à nos nageurs élite de terminer leur saison sur un sommet!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *